Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les vases communicants.

Les vases communicants.

Tout cinéphile peut s’écrier s’il venait à tout perdre, il me reste des images, à l’instar de Blas de Otero avec son poème célèbre « Me queda la palabra ». Il y a quelque chose au cinéma qui relève de la résurrection et du miracle. C’est le retour du...

Lire la suite

Toute la mémoire du monde.

Toute la mémoire du monde.

Pour beaucoup de cinéphiles, les revues de cinéma ont été le grenier inépuisable et le complément indispensable pour approfondir la culture cinématographique. En tant qu’ancien animateur des ciné-clubs je devais y chercher l’information nécessaire (générique,...

Lire la suite

Critique dites- vous?

Critique dites- vous?

Qu’est ce qu’un critique de cinéma ? Il y a quelques difficultés à répondre à cette question et à circonscrire un profil type du critique cinématographique. Est-ce le cinéphile qui a vu beaucoup de films et qui sait en parler, et produit de temps en temps...

Lire la suite

Le Devoir de mémoire. Grand Ecran suite.

Le Devoir de mémoire. Grand Ecran suite.

Celui qui y entre est un disparu, celui qui en sort un nouveau né. Ainsi s’exprimait l’opinion au sujet de la RTM à l’époque où j’y avais mis les pieds pour tenter ma chance. Avant de faire le Grand Ecran je me suis d’abord initié à la radio où j’enregistrais...

Lire la suite

Grand Ecran, retour sur une émission.

Grand Ecran, retour sur une émission.

Entre 1987 et 1990 j’ai animé et « produit » une émission cinématographique hebdomadaire pour le compte de la RTM, unique chaîne à l’époque. Produite avec presque zéro budget et une équipe de techniciens bénévoles (hormis leur salaire de fonctionnaire),...

Lire la suite

L'interne de Meknés

On ne s’explique pas toujours pourquoi un visage nous est sympathique, une voix nous interpelle et nous touche. En cherchant bien, on trouve une raison à cela, par association et par une alchimie secrète de la mémoire. On n’aime que ce que l’on reconnaît....

Lire la suite

Faute d'orthographe: Omar m'a tuer.

Faute d'orthographe: Omar m'a tuer.

Une faute d’orthographe écrite en sang, ça frappe les esprits pendant très longtemps. L’expression Omar m’a tuer est désormais synonyme de crime non élucidé, erreur de justice et culpabilité non prouvée. J’ai été voir cet après midi le film de Roshdy...

Lire la suite